Command and conquer 3
Command and Conquer 3
GDI
NOD

Vous êtes ici : WGPower » Command & conquer 3 » Tiberium


Le minerai de tibérium

Texte officiel présentant l´analyse de la faune et de la flore tiberiennes : rapports écologiques et conséquences possibles. Préparée pour le Symposium de 2030 sur la crise générale liée au tibérium.
Par G. Boudreau, docteur en médecine militaire
"Le tibérium a changé toutes les règles. Nous sommes maintenant certains que cette substance est de nature extra-terrestre, même si nous ne savons toujours pas quels seront les effets de sa présence à long terme sur notre planète. Les travaux du Docteur Moebius sur la nature du tibérium n'ont fait qu'effleurer le problème. Nous savons que le tibérium est en train de transformer notre planète : elle ne pourra bientôt plus supporter la vie humaine, ni, en fait, aucune forme de vie terrestre normale.

Minerai de tiberium

Des milliers d'espèces de la flore et de la faune, et même notre écosystème, sont sur le point de s'éteindre, ou pire, de se transformer en espèces inconnues. Les lois de l'évolution découvertes par Darwin sont en train de changer. Des mutations et des aberrations se produisent à l'échelle mondiale à une fréquence et à une vitesse qui défient tous nos savoirs. L'élément mystérieux qui nous permet de remonter aux origines de notre crise provient en partie des informations récemment réunies par les forces du GDI et du mystérieux artéfact connu sous le nom de Tacitus. Cet artéfact, utilisé par Kane lors de ses expériences sur le tibérium, révèle peu à peu ses secrets. Notre nouvelle alliance avec le chef des Oubliés, Tratos, nous permet d'obtenir de nouvelles informations fantastiques sur cet artéfact et sur les mystères du tibérium. Nous espérons que des informations encore plus utiles à ce sujet seront bientôt disponibles.

Le Tibérium :

Extraction du tibérium
Minerais

Phosphore 42.5%
Fer 32.5%
Calcium 15.25%
Cuivre 5.75%
Silicium 2.5%
Inconnu 1.5%
Gaz
Methane 22%
Soufre 19%
Naphthalene 12%
Argon 10%
Isobutane 6%
Xylene 2%
Inconnu 29%


Le Tibérium a pour origine la rivière Tiber près de laquelle a été trouvé le premier météore contenant cette substance. (Nom complet : Tiberius Julius Caeser Augustus)

Au début, les effets du tibérium ont été considérés comme inoffensifs, mais peu après avoir frappé le sol, le tibérium a commencé à agir comme un filtre pour les minéraux et métaux les plus lourds. Des formations de cristaux se sont regroupées et sont apparues à la surface, où elles ont pu être facilement ramassées et traitées pour en extraire les différents métaux. Malheureusement, la lumière a été faite sur cette terrible vérité : le tibérium est hautement toxique et se répand très rapidement comme une sorte de virus écologique. Seuls les climats extrêmement froids ou secs semblent freiner la progression de ces formations de tibérium sur notre planète. Cela ne signifie pas qu'il ne se développera pas dans ces zones, mais simplement que la rudesse des conditions climatiques semble freiner son expansion. Le tibérium peut prendre plusieurs formes et chacune a sa manière de se répandre sur notre planète.

Le Tibérium vert :

Les formations vertes sont les cristaux de tibérium les plus répandus et ont évolué de trois façons. Le bombardement de météores est la première méthode d'expansion. Ces météores sont devenus de plus en plus fréquents et nombreux et ont donné naissance à des morceaux de tibérium à l'origine de dégâts collatéraux importants. La deuxième méthode de développement est la suivante : ils modifient le code génétique de la flore à proximité ; celle-ci se transforme en arbres «en pleine floraison» et les fleurs relâchent dans l'air environnant des spores de tibérium. Le modèle final est une simple réplique : avec le temps le moindre morceau de tibérium, même sans arbre en fleurs, se répandra pour consumer de vastes zones.

Récolte du tibérium vert
Récolte du tibérium vert


Le Tibérium bleu :

Les cristaux bleus sont la deuxième, et relativement nouvelle, forme prise par le tibérium. Le tibérium bleu connaît deux phases de croissance. La première est assez semblable à la variété verte, mise à part sa couleur : une croissance cristalline sur le sol. Tout comme le tibérium vert, le bleu extrait les minéraux du sol mais en quantités beaucoup plus grandes. Ces énormes concentrations ont pour conséquence désastreuse de rendre le tibérium bleu très volatile et explosif et de rendre la collecte des cristaux très dangereuse. Le tibérium bleu se reproduit, mais plus lentement que le tibérium vert.Une découverte récente a permis de mettre à jour une nouvelle forme de tibérium bleu. Ce tibérium bleu semble former des structures cristallines beaucoup plus grosses qui dominent le paysage et qui sont beaucoup plus dangereuses que le tibérium vert. Ces structures sont très instables, prêtes à exploser et à répandre leurs stocks de cristaux sur toute la zone environnante. Des troupes entières ont été décimées suite à une réaction en chaîne. Nous ne connaissons pas la fonction exacte de ces monolithes bleus mais ils peuvent servir à la distribution du tibérium.

Tibérium bleu
Initialement non prévu dans Command & Conquer 3 : les guerres du tibérium,
la qualité de modélisation du tibérium bleu est bien moins travaillée.

Le Tibérium en mer :

La troisième forme connue de tibérium est un fléau pour les mers et se répand à la surface de la planète depuis des décennies. Nous avons noté en mer la présence de tibérium bleu et vert ainsi que celle d'une nouvelle forme de colonies d'algues qui flottent à la surface de presque tous les océans. De nature très toxique, ces colonies restent attachées au plancher de la mer rendant son mouvement quasiment impossible. Cette forme modifiée du tibérium ne semble pas avoir les aspects bénéfiques des formes terrestres (c'est-à-dire l'extraction d'éléments utiles). Ces colonies tendent malheureusement à se développer dans nos rivières. Ce processus constitue une menace pour nos réserves d'eau potable et si nous ne pouvons stopper cette expansion, cela pourrait aller plus vite que nous le pensons.

Le "Viscéroïde" :

Les Viscéroïdes sont les premières créatures mutantes qui sont apparues, beaucoup ont été remarquées au cours de la première guerre du tibérium. Les spécimens originaux sont faibles, ce sont des créatures sphériques qui peuvent lâcher des petits nuages toxiques de gaz de tibérium. Les formes les plus récentes sont une réunion de protoplasmes pré-sensibles. Alors que les plus petites versions de Viscéroïdes sont relativement inoffensives, les spécimens les plus gros peuvent détruire des villes entières. Utilisant des pseudopodes à allumage rapide pour attaquer leurs proies, ils peuvent absorber une grande quantité d'énergie cinétique, ce qui leur permet de survivre. Le contact avec ces créatures peut être mortel, aussi dangereux qu'un contact avec du tibérium pur.

La population viscéroïde a connu une augmentation spectaculaire en raison des niveaux élevés de tibérium qui empoisonnent notre atmosphère. Le gaz de tibérium altère et détruit tous les tissus vivants qui entrent en contact avec lui (que ce soit des animaux ou des végétaux). Si les conséquences d'une exposition limitée à ce gaz peuvent être amoindries, une longue exposition, même avec une protection, entraîne une destruction spontanée de tous les tissus. Ce changement est instantané une fois que les niveaux de saturation des cellules ont atteint un certain point. Les Viscéroïdes les plus petits peuvent devenir beaucoup plus gros et former les spécimens les plus dangereux. Des rapports concernant la reproduction des Viscéroïdes ont été rédigés, mais ils ne s'appuient sur aucune preuve et la plupart des Viscéroïdes semblent être formés par la destruction des tissus terrestres. En raison de leur lien direct avec le tibérium, les Viscéroïdes semblent utiliser cette substance pour réparer les tissus endommagés et sont impossibles à détruire dans un champ de tibérium. L'utilité des Viscéroïdes vis-à-vis de ce nouvel écosystème n'est pas encore claire.

Le "Monstre de Tibérium" :

Je préférerais appeler cette créature Canus Tiberius, mais la nomenclature populaire insiste sur le fait que c'est un monstre, et, rétrospectivement, je crois que c'est juste. En fait, même l'appellation de Canus est fausse, car le monstre n'a de canin que sa forme. Ce «monstre» est un autre exemple de modification de vie terrestre sous l'effet de l'empoisonnement au tibérium. A la différence des Viscéroïdes qui détruisent et changent la consistance des tissus vivants, le monstre de tibérium est une sorte de forme de vie existante dont l'évolution a été forcée. Le monstre apparaît généralement comme un quadrupède, mais en terme de taille, il ressemble plus à un gros cheval ou à un petit éléphant. Sa peau peut aller du marron-noir au rouge, mais dans la plupart des cas, elle est recouverte par des cristaux de tibérium.

Le monstre s'est également adapté à son environnement, il partage avec le Viscéroïde sa capacité à se soigner avec du tibérium et parvient très bien à se camoufler lorsqu'il se terre dans un champ de tibérium. Le monstre a, en outre, la capacité de lancer des tessons de tibérium de son corps avec une force incroyable et est ainsi la cause de blessures et lacérations mais aussi d'un empoisonnement au tibérium. De manière évidente, le monstre est destiné à être le prédateur de ce nouvel écosystème. Il est incroyablement agressif, bien que d'une intelligence remarquable. Des cas de monstres entraînés pour être utilisés comme des «chiens de garde» par les Oubliés ont été rapportés. On a également vu des spécimens répondant à des actes de gentillesse.

Les veines de Tibérium :

Les veines sont un nouveau phénomène découvert durant la seconde guerre du tibérium. A l'instar des formes cristallines, les veines de tibérium se répandent mais à une vitesse beaucoup plus alarmante. A la différence du tibérium bleu ou vert, il semble que les veines ne filtrent pas le sol, mais le recouvrent complètement. Les veines ont toujours pour origine une grosse masse centrale pouvant avoir plusieurs apparences, notamment celle d'une bouche. Des créatures vivantes ont été vues déchirées par les veines et leurs morceaux absorbés par la bouche centrale et consommés. Celle-ci est animée de vibrations et bénéficie d'énergie cinétique ; elle peut tout déchirer à l'aide de pseudopodes formés à partir des veines. Nos unités les plus petites, telles que notre infanterie et nos véhicules légers peuvent généralement passer avant de trop agiter les veines.


Je soupçonne que le monstre de veines, comme il est nommé, soit similaire à la dionée terrestre qui récupère les tissus vivants pour augmenter et répandre sa masse. Heureusement, il est relativement facile de faire partir cette créature, puisque sa vie tient à sa bouche. En tuant la masse centrale, on détruit le tout ; les veines restantes se regroupent et meurent lentement. Comme cela a été observé lors de tests, il est recommandé d'utiliser des véhicules aéroglisseurs, des avions ou l'infanterie pour mener à bien cette tâche. Le mécanisme de défense de ce monstre est cependant toujours meurtrier : il émet des nuages de gaz de tibérium fortement concentré lorsque sa vie est menacée. Ce gaz peut endommager tous les véhicules situés à proximité et même détruire l'infanterie.

Notons aussi que comme avec tous les groupes de fanatiques de la dernière heure, le NOD a trouvé une utilité à ce monstre. Les veines semblent contenir une version solidifiée du gaz émis par les cristaux de tibérium. Le NOD a trouvé un moyen de récolter cette substance et de la placer dans des ogives. L'utilisation d'une telle arme serait un acte innommable puisque sa détonation non seulement endommagerait la plupart des matériaux présents dans la zone, mais soumettrait aussi tous les tissus vivants au gaz de tibérium en les faisant fondre durant l'explosion et les transformant potentiellement en Viscéroïdes."
Voir aussi : Command & Conquer III les guerres de tiberium.


 
Scrins